À propos

Qui sommes-nous?

L’Institut de recherche en économie contemporaine (IRÉC) est un organisme à caractère scientifique. Son objectif est d’appuyer et d’encourager la recherche en économie tant générale que politique ou sociale afin de chercher, avec d’autres, les meilleures voies de réalisation du bien commun et une meilleure définition du rôle que doivent jouer les différents acteurs sur les scènes économiques locales et mondiales.

Lorsqu’il lance l’Institut de recherche en économie contemporaine (IRÉC) en 1999, son fondateur, Jacques Parizeau, ancien premier ministre du Québec, déclare que «le néolibéralisme est allé assez loin et qu’il y a un besoin de renouvellement des idées». Le directeur de l’Institut de l’époque, Jean Labrecque indique qu’ «il y a des solutions de rechange au discours dominant qui réclame entre autres une diminution importante de la taille de l’État». Selon l’Institut, la mondialisation des marchés affaiblit le pouvoir des États et la capacité des gouvernements à intervenir et à résoudre les problèmes causés par la libéralisation.

De plus, l’IRÉC constate qu’au fil des ans, ce sont des institutions étrangères au Québec et bien souvent indifférentes à la recherche qui s’y fait ou à la réflexion spécifique qui l’alimente qui se sont imposées. Elles ont façonné les outils qui servent à produire une lecture de la réalité québécoise et ce sont bien souvent leurs rapports de recherche en tous genres qui servent à diriger les projecteurs sur des questions d’importance stratégique à moyen et long terme. Elles produisent une foule de diagnostics sur nos programmes sociaux, sur la productivité de nos entreprises, sur la pertinence des fonds de travailleurs, sur le « fardeau » de la syndicalisation et des lois du travail, etc., diagnostics qui occupent une place démesurée dans les débats publics au Québec. Ces rapports mettent de l’avant des logiques de normalisation qui cherchent à pousser davantage l’intégration continentale et à éroder tout ce par quoi la société québécoise y échappe ou s’en distingue.

De nombreux intervenants l’ont souvent déploré, ces études produites par des institutions étrangères ne se donnent généralement pas la peine d’utiliser la recherche produite ici en français. Les travaux élaborés par des chercheurs les mieux au fait des sensibilités et des réalités de notre milieu y sont trop souvent ignorés ou marginalisés. Des connaissances précieuses ne sont pas utilisées à leur pleine valeur, des points de vue sont négligés et des compétences restent dans l’ombre, privées d’audience et en marge de circuits qui pourraient accroître leur influence et leur rayonnement.

Des choix fondamentaux

C’est pourquoi l’IRÉC s’inscrit dans l’espace public québécois en tant qu’un institut de recherche progressiste appelé à intervenir dans les débats, à produire et à diffuser des études rigoureuses en lien avec la promotion d’alternatives crédibles et bien ancrées dans la défense et la construction du modèle québécois.

Ses choix fondamentaux sont clairs:

  1. un engagement à soutenir et promouvoir une économie plurielle;
  2. une reconnaissance de l’importance du rôle déterminant de l’État et des politiques publiques dans la structuration de tous les aspects du développement;
  3. une adhésion aux valeurs de justice sociale et d’équité dans la production et le partage de la richesse.

… dans les grands domaines d’intérêt suivants:

  • L’adaptation de l’économie du Québec aux réalités de la mondialisation;
  • Le développement local et régional en lien avec l’occupation du territoire;
  • Le développement de la finance responsable et le contrôle des leviers stratégiques;
  • Le rôle des services publics dans l’économie;
  • La place et le rôle de l’économie sociale dans le modèle québécois;
  • Les problématiques environnementales et l’adaptation de l’économie aux exigences du développement durable;
  • L’impact des politiques publiques sur le bien-être des populations.

Ainsi, depuis 1999, l’Institut de recherche en économie contemporaine (IRÉC) multiplie les interventions afin de favoriser la recherche dans les champs de l’économie générale, de l’économie sociale ou de l’économie politique. L’IRÉC est un organisme sans but lucratif avec des réalisations qui l'inscrivent parmi les acteurs importants de la recherche économique au Québec :

  1. production de nombreux rapports de recherche scientifique dans plusieurs champs d’activités;
  2. remise de l’un des plus importants prix scientifiques accordés pour les sciences humaines (25,000$ en prix chaque année pour récompenser les auteurs et les auteures de travaux remarquables;
  3. répertoire électronique unique des thèses de doctorat et des mémoires de maîtrise dans le secteur de l’économie contemporaine;
  4. mise au point de plusieurs outils afin de soutenir le développement économique et social du Québec (création et publication des indices boursiers Indice-Québec et Indices régionaux du Canada);
  5. monographies et mémoires produits sur divers sujets d’intérêt public;
  6. projets de recherche-action dans les domaines de l’économie sociale et du développement économique local.