Répertoire

Mémoires et thèses
Mémoire (2014)

La gestion des forêts royales en Normandie à la fin du Moyen Âge Étude du Coutumier d’Hector de Chartres

Au début du XVe siècle, les forêts domaniales devinrent un enjeu majeur dans les affaires du royaume de France. Gérées par l’administration des Eaux et Forêts, elles furent sur ordre du roi l’objet d’une surveillance particulière. L’étude du Coutumier d’Hector de Chartres, un registre du XVe siècle consignant les droits d’usage de centaines d’usagers des forêts du domaine normand de Charles VI, révèle la place que ces dernières occupaient dans la société en France dans les derniers siècles du Moyen Âge. D’une part, le Coutumier démontre qu’elles étaient non seulement importantes dans l’économie de la province mais qu’elles jouaient aussi un rôle essentiel dans la vie autant à la campagne que dans les villes. D’autre part, avec l’analyse... Lire la suite
Mémoire (2009)

Coûts et bénéfices, privés et sociaux, des bandes riveraines boisées en milieu agricole

Ce mémoire mesure les avantages et les coûts liés à l'introduction de bandes riveraines boisées, dans le milieu agricole québécois, comme moyen de filtrer la pollution de l'eau par des charges excédentaires en phosphore. Par la méthode de l'analyse avantages coûts, la rentabilité de trois systèmes agroforestiers a d'abord été évaluée d'un point de vue privé. Cette première partie nous a permis de déterminer que les bandes riveraines boisées ne sont pas rentables pour le producteur agricole surtout en raison de coûts d'entretien élevés. Par la suite, le coût privé a été comparé aux coûts et bénéfices sociaux attendus de l'agroforesterie. Les résultats de cette seconde analyse ont montré que les bénéfices sociaux liés à l'agroforesterie en... Lire la suite
Mémoire (2003)

L'économie sociale en milieu forestier : Les coopératives forestières et les organismes de gestion en commun dans le développement des régions-ressources du Québec

Ce mémoire porte sur la place de l’économie sociale dans les régions-ressources québécoises, en particulier en ce qui concerne le milieu forestier. Nous examinons l’approche globale de l’économie sociale, approche qui s’applique à l’étude des organisations d’économie sociale de type forestier (coopératives forestières et organismes de gestion en commun). L’industrie forestière au Québec est donc perçue comme un laboratoire pour, d’une part, évaluer quelle peut être l’ampleur de l’économie sociale et, d’autre part, pour expliquer comment elle peut contribuer au développement socio-économique des régions. Dans une première partie, nous définissons le concept d’économie sociale et nous décrivons le modèle de développement solidaire qu’elle... Lire la suite

Recherche avancée