Recherche

278 résultats
Notes de recherche

L'hydrogène, un vecteur énergétique pour la transition


Dans le milieu industriel, la production, la distribution et le stockage de l’hydrogène profitent d’une expérience de plus de 100 ans. Le développement récent des piles à combustible, pouvant être utilisées dans divers secteurs, dont celui du transport, change la perception du risque lié à son utilisation. Au niveau mondial, la consommation d’hydrogène s’élevait en 2018 à 70 millions de tonnes, soit plus de trois fois la consommation mondiale de 1975. Actuellement, l’hydrogène est surtout produit pour des applications industrielles telles que le raffinage (33 %), la production d’ammoniac (27 %), de méthanol (11 %) et pour la métallurgie. La production d’hydrogène se fait à 76 % à partir de gaz naturel alors que 23 % sont produits à... Lire la suite
Notes de recherche

La révolution numérique au service du bien commun : la technologie des chaînes de blocs


Dans son application courante, la technologie des chaînes de blocs se présente sous la forme d’un réseau composé d’une communauté d’utilisateurs, par exemple la communauté des utilisateurs du bitcoin. La méthode d’enregistrement et de validation des transactions (le minage) permet de trouver, en employant des techniques cryptographiques, une empreinte électronique unique (le « hash ») pour chaque nouveau bloc créé, qui intègre également le « hash » du bloc précédent. Au final, la chaîne de blocs se présente comme un grand registre public — dont chaque participant détient une copie — constamment mis à jour, qui agit comme un système de confiance sécurisé, infalsifiable, reposant sur une forme de consensus automatisé et décentralisé. On... Lire la suite
Notes de recherche

Études sur la comparaison du coût total de possession des véhicules passagers à essence et électriques


Dans cette deuxième étude sur le sujet, l’IREC procède à une comparaison des coûts totaux de possession (CTP) de véhicules passagers en fonction de la technologie de motorisation choisie. Dans l’édition de cette année, deux nouvelles catégories de véhicule, les véhicules utilitaires sport (VUS) compacts et de luxe, ont été ajoutées et prises en considération. Les facteurs qui sont pris en compte dans le calcul des CTP sont le prix de vente et les aides publiques à l’achat de véhicule électrique, la dépréciation du véhicule, les intérêts liés au financement, le coût des assurances, le coût en carburant (essence, électricité), les frais du permis de conduire et de l’immatriculation ainsi que les coûts d’entretien et de réparation. L’achat... Lire la suite
1 vignette
Notes d'intervention

Qui veut tuer l'émergence des véhicules électriques au Québec?


Qui, aujourd’hui, pourrait avoir l’audace de nier les méfaits du tabac sur la santé en plus d’en faire la promotion, comme le faisait sans aucune pudeur l’industrie du tabac avant que n’éclate le scandale de sa nocivité dans les années 1980 ? Et pourtant, comme pour le film du Jour de la marmotte où le protagoniste constate qu’il est condamné à revivre indéfiniment la même journée, nous revivons aujourd’hui exactement ces mêmes comportements de déni de la part de puissants lobbys pétroliers qui continuent de développer le marché pour leurs produits sans considérer leurs impacts sur le climat, sur la santé et la sécurité publiques et sans donner le moindre signe de considérer l’urgence d’agir pour en réduire les méfaits. Dans cette note... Lire la suite
2 vignettes
Notes d'intervention

La transition de l’acériculture à la biomasse - Une occasion de développement pour les localités forestières


Dans sa toute récente politique énergétique, le gouvernement du Québec a annoncé vouloir réduire de 40 % la consommation québécoise des produits pétroliers d’ici 2030. Si d’aucuns ont mis en doute la détermination et les moyens déployés jusqu’ici par le gouvernement pour atteindre cette cible, il y a néanmoins tout lieu de constater qu’en de nombreux milieux, les propositions avancées pour y parvenir ne manquent pas. Dans le secteur agroalimentaire, l’une de ces propositions concerne la diminution des usages des hydrocarbures pour la production acéricole. Ce secteur pourrait en effet contribuer à l’effort de transition énergétique du Québec dans un délai rapproché, notamment en remplaçant les systèmes d’évaporation au mazout - encore... Lire la suite
2 vignettes
Notes d'intervention

Les batteries stationnaires au lithium - Une opportunité pour Hydro-Québec


Dans deux notes précédentes, nous avons exploré le potentiel québécois dans le développement de certains créneaux d’activités reliés aux véhicules électriques, dans la foulée de l’annonce du lancement d’une grappe d’innovation dans ce domaine. Reconnaissant d’emblée comme illusoire la volonté d’implanter sur le territoire du Québec des installations de fabrication de voitures électriques de grande série, nous avons plutôt opté pour les activités reliées à la production de batteries pour véhicules ainsi que pour l’industrie des équipements de transport moyen et lourd, secteur pour lequel il existe déjà un écosystème productif au Québec. Dans cette troisième note, nous allons faire valoir les avantages qu’il y aurait à développer, de façon... Lire la suite
2 vignettes
Notes d'intervention

Le marché des batteries - Des opportunités pour le transport lourd


Dans une note d’intervention précédente, nous avons présenté les premiers éléments de notre analyse des enjeux soulevés par le développement du créneau stratégique des batteries pour les véhicules électriques; nous avons également soumis quelques pistes pour en relever les défis. Nous nous penchons maintenant sur le potentiel de développement du créneau des batteries dont les produits pourraient alimenter la chaîne d’approvisionnement des éventuels fabricants de VE de l’Ontario et des États du Nord-Est. Ce créneau nous paraît plus réaliste et mieux adapté à la situation québécoise. Comme l’a maintes fois déclaré Alexandre Taillefer, il paraît illusoire de vouloir attirer au Québec une usine de voitures électriques de grandes séries,... Lire la suite
2 vignettes
Notes d'intervention

Les éléments pour le développement d'une économie biosourcée - Une définition, une vision


La transition énergétique et écologique de l’économie passe par la réduction de la production et de l’utilisation des énergies fossiles. Les plus optimistes pensent même possible l’élimination quasi totale du recours à ces sources d’énergie d’ici quelques décennies. Cela ne veut pas dire que les molécules issues du pétrole et de ses dérivés disparaitront de l’usage, mais qu’elles cesseront d’être utilisées à des fins énergétiques. Cela signifie très certainement, cependant, qu’à une économie du pétrole doit succéder une économie dont la base énergétique sera celle des énergies renouvelables. Dans ce contexte, la question du choix des sources énergétiques renouvelables de remplacement doit être envisagée dans une problématique large, car le... Lire la suite
1 vignette
Notes d'intervention

Le soyer d’Amérique et la filière des nouveaux matériaux - Une innovation porteuse pour le monde rural québécois


Les perspectives qu’offre la transition écologique pour mettre de l’avant de nouveaux modèles économiques sont nombreuses et importantes. Un peu partout au Québec, des initiatives porteuses dans le domaine des ressources agricoles et naturelles émergent, misant tantôt sur des formules institutionnelles structurantes, tantôt sur des procédés et des produits innovateurs, tantôt sur les deux. Ces initiatives sont susceptibles d’assumer d’importantes fonctions économiques dans la grande transition qui s’amorce. Trop souvent cependant, des obstacles se dressent entre le potentiel et le réalisable. Les beaux discours sur l’innovation ne suffisent pas toujours à vaincre l’inertie des appareils et le confort intellectuel du statu quo. Cela se... Lire la suite
2 vignettes
Notes d'intervention

Des obligations vertes pour financer la guerre aux changements climatiques


Alors que le Québec vient d’émettre ses premières obligations vertes, notamment pour financer des projets de transport public, il nous semble important de revenir sur l’un des thèmes récurrents des recherches de l’IRÉC : le rôle de l’épargne privée, en particulier celle engagée pour la retraite, pour financer la transition énergétique. Au-delà des problèmes liés aux cycles conjoncturels du système financier, toujours plus dramatiques au fil des ans, il est admis que le secteur privé peut difficilement financer à lui seul les investissements de la transition énergétique puisque les retours sur l’investissement sont trop longs ou trop faibles pour intéresser des acteurs orientés trop souvent sur le court terme et sur la maximisation des... Lire la suite

Recherche avancée

Termes à rechercher:
Auteur.e:
Sujet:
Année de publication:
Types de publications: