Répertoire

Mémoires et thèses
Thèse de doctorat (2015)

Essaient-ils d’acheter l’élection et si oui, y parviennent-ils? Le cycle électoral des dépenses et de la taxation et son lien avec la réélection des maires sortants lors des élections municipales québécoises de 2009.

L’idée centrale de cette thèse est de mettre en relation le comportement de l’élu avec celui de l’électeur dans une perspective d’échange. Il y a échange lorsqu’un acteur utilise la richesse qu’il contrôle afin d’orienter la conduite d’un autre acteur dans le sens de ses intérêts. Tout cela, bien sûr, dans le but de lui faire faire quelque chose qu’il n’aurait pas fait autrement. L’objectif de la thèse se résume comme suit. D’abord, je cherche à savoir si les élus municipaux du Québec ont utilisé les dépenses et la taxation afin d’inciter les électeurs à voter pour eux. Ensuite, je cherche à savoir si les électeurs ont effectivement favorisé l’élection du maire sortant qui a mis en œuvre un cycle électoral des dépenses et de la taxation.... Lire la suite
Thèse de doctorat (2016)

L’État-providence soutient qui et comment ? Le logement des ménages à revenu modeste dans trois provinces canadiennes, 1975-2015

Bien qu’elles soient peu étudiées, les politiques provinciales de logement ont subi plusieurs changements fondamentaux depuis l’époque des Trente Glorieuses. Ces changements portent sur qui reçoit l’aide gouvernementale et comment cette aide est dépensée. Toutes ces modifications soulèvent des questions cruciales pour notre compréhension de l’État-providence. La thèse examine la similarité des politiques de logement destinées aux ménages à revenu modeste en Colombie-Britannique, en Alberta et au Québec. Cette ressemblance est particulièrement intéressante après le désengagement du gouvernement fédéral au milieu des années 1990. Elle s’articule autour de trois changements fondamentaux : 1) l’aide est surtout canalisée vers les ménages en... Lire la suite
Thèse de doctorat (2016)

Essays on the Effects of Corporate Taxation

Cette thèse est une collection de trois articles en macroéconomie et finances publiques. Elle développe des modèles d’Equilibre Général Dynamique et Stochastique pour analyser les implications macroéconomiques des politiques d’imposition des entreprises en présence de marchés financiers imparfaits. Le premier chapitre analyse les mécanismes de transmission à l’économie, des effets d’un ré-échelonnement de l’impôt sur le profit des entreprises. Dans une économie constituée d’un gouvernement, d’une firme représentative et d’un ménage représentatif, j’élabore un théorème de l’équivalence ricardienne avec l’impôt sur le profit des entreprises. Plus particulièrement, j’établis que si les marchés financiers sont parfaits, un ré-échelonnement de l’impôt... Lire la suite
Mémoire (2015)

Effet de barrières à l’entrée et de coopération sur la diminution des prix soumissionnés suite à l’effondrement d’un cartel: Évidences provenant de l’industrie de la construction du Québec

Nous étudions les effets d’une enquête anti-collusion sur le comportement des firmes dans un marché d’enchères d’approvisionnements public. Nous nous intéressons à l’industrie de la production d’asphalte au Québec où il y a eu des rumeurs de trucage d’appel d’offres, de segmentation de marché et de paiement de pots-de-vin à des fonctionnaires, et où à la fin de 2009, une enquête anti-collusion à été mise sur pieds. Nous utilisons des données sur les enchères d’approvisionnement d’asphalte pour les villes de Montréal et de Québec. À l’aide d’une approche différence-en-différence, nous comparons les sou-missions avant et après l’enquête à Montréal où l’on suspecte la présence d’un cartel et à Québec où il n’y a pas eu d’allégation de collusion... Lire la suite
Mémoire (1997)

LE CONTRAT GOUVERNEMENT-FIRME PRIVÉE OPTIMAL EN PRÉSENCE D’INCERTITUDES ET D’ASYMÉTRIE D’INFORMATION

Conçus comme des moyens de gestion efficaces des fonds publics, les marchés publics sont ordonnés par des règles assurant l’équité d’accès et de traitement des firmes participant à l’enchère. Ainsi, compte tenu de la spécificité de cet instrument, le Gouvernement définit les contrats engagés dans les marchés publics, et ce en spécifiant les règles d’attribution du marché et les règles de paiement. Néanmoins, le contrat engagé confronte les firmes participantes à l’enchère avec des incertitudes. Ces incertitudes peuvent être ex post, et porter sur la valeur des coûts d’exécution, comme elles peuvent être ex ante et porter aussi sur l’issue de la procédure. Par conséquent, il n’est pas possible d’élaborer un contrat complet, qui détermine... Lire la suite

Recherche avancée