Répertoire

Mémoires et thèses
Mémoire (2018)

Et si Machiavel avait été banquier? Une étude sur l'allocation des prêts de la Banque mondiale

Cette recherche étudie l’allocation des prêts de la Banque mondiale à l’aide de données de panel couvrant 115 États au maximum et trois périodes : guerre froide (1973-1990), post-guerre froide (1991-2000) et post-11 septembre (2001-2013). Parmi nos découvertes, nous trouvons que plus un État reçoit un montant élevé de prêts, plus il se rapproche de la politique étrangère des États-Unis. Cependant, peu importe la période, les récipiendaires des prêts de la Banque mondiale sont en moyenne plus près de la politique étrangère de la Russie que de la politique étrangère des États-Unis. Nous soutenons que ces résultats impliquent que les prêts de la Banque sont utilisés pour acheter et récompenser des appuis ou des abstentions aux Nations unies... Lire la suite
Mémoire (2016)

La mesure du risque de liquidité dans les primes des obligations

La dernière crise financière a mis en évidence l’importance du risque de liquidité sur les marchés financiers. Le gouvernement américain a dû en effet injecter de la liquidité sur les marchés en achetant des actifs à risque qui ont particulièrement été touchés par cette crise, dont les produits dérivés de crédit. De cela, les rendements des obligations se sont vus également touchés par l’augmentation du risque de liquidité. Le risque de crédit et notamment le risque de défaut, a longtemps été mis de l’avant dans ces actifs financiers. Suite à la dernière crise, on s’est rendu compte que le risque de liquidité ne pouvait pas être négligé. Cela s’est traduit par son introduction dans la réglementation financière avec les accords de Bâle III... Lire la suite
Mémoire (2017)

Intégration Européenne et Grappes industrielles: les phénomènes de convergence sous une perspective d'économie géographique et industrielle

Depuis 1957, l’intégration économique est en marche. La mise en place du marché commun (1986 et 1993) et l’adoption de la monnaie unique (1999) sont des temps forts de cette intégration. Au niveau de la littérature académique économique et en économie politique, deux courants principaux étudient la dynamique de cette intégration: d’abord, les partisans de la théorie des zones monétaires optimales (endogènes ou non), et ensuite, le courant de la convergence économique. Le premier courant développe une analyse qui associe la convergence économique à l’utilisation de la monnaie unique. Le second courant étudie l’ouverture des échanges et les dynamiques de convergence qui en résultent. Dans ce contexte, le cas européen est particulièrement... Lire la suite
Mémoire (2011)

La géographie du dollar et la Chine

L’équilibre économique mondial repose sur une asymétrie structurelle dont les pôles antagonistes principaux sont les États-Unis et l’Asie orientale. À la base de cet axe de tension géographique se trouve la question de la représentation mondiale de la richesse. La domination du dollar permet aux États-Unis un accès disproportionné aux ressources planétaires. Les pays créanciers, dont fait partie la Chine, hésitent à laisser flotter leur monnaie et attaquer l’hégémonie du dollar. Entre temps, les déséquilibres s’intensifient, tout comme les tensions politiques, par l’effet de ce système monétaire qui participe au maintien d’un monde unipolaire. Le système monétaire actuel n’offre aucune perspective endogène quant à la résolution des... Lire la suite
Thèse de doctorat (2002)

Capital financier et financiarisation du capitalisme : Bouquiner une contribution institutionnaliste à l'analyse des transformations de la régulation économique

La financiarisation se présente comme la mise en place d’un régime d’accumulation centré sur la reproduction du capital financier. La contribution de cette thèse à la compréhension de ce phénomène consiste en une étude critique du concept capital financier. Celui-ci a été incorporé dans une théorie institutionnaliste de la finance plus globale par le biais d’une appropriation d’éléments des travaux de Keynes, Schumpeter et Veblen. Nous avons isolé trois relations financières-types, qui sont autant de modalités sociohistoriques d’accumulation financière du capital: la relation de thésaurisation par l’épargne, la relation bancaire de création monétaire par le financement de l’entreprise et la relation d’investissement en titres par la... Lire la suite
Mémoire (2001)

DU PROVIDENTIALISME AU NÉOLIBÉRALISME À TRAVERS TROIS ONTOLOGIES DE LA MONDIALISATION : ANALYSE DES MODES DE RÉGULATION DES INÉGALITÉS DANS LE DISCOURS POLITIQUE DU FONDS MONÉTAIRE INTERNATIONAL DE 1970 À 1999

Le débat sur le phénomène de la mondialisation est constamment traversé par les jugements normatifs de ses protagonistes sur les inégalités sociales, jugements selon lesquels la mondialisation amenuiserait ou générerait de l’inégalité entre les pays et au sein des pays. Ce débat s’avère intrinsèquement lié à l’interprétation qui est faite de ce phénomène de transformation, c’est-à-dire à l’interprétation des liens établis entre la mondialisation et les transformations politiques, économiques et sociales. En tant que gardien du système monétaire international, le FMI est appelé à jouer un rôle central dans la régulation des transformations des rapports entre les États-nations et le système international, qui se révèle dans le double... Lire la suite
Mémoire (2001)

Réformes institutionnelles et performance macroéconomique: l'indépendance de la banque centrale a-t-elle un effet sur l'inflation?

L’indépendance de la banque centrale est aujourd’hui un concept-clé dans la théorie et la pratique de la politique monétaire. Ce changement institutionnel repose sur l’idée selon laquelle la subordination de l’autorité monétaire au gouvernement peut compromettre la poursuite de l’objectif de stabilité des prix. Les théories qui fondent l’indépendance de la banque centrale, en particulier Barro et Gordon (1983), ont montré qu’elle renforce la crédibilité de la politique anti-inflationniste, quand bien même l'attachement du pouvoir politique à l'intérêt général est au-dessus de tout soupçon. Plusieurs études empiriques ont également été menées sur la question. Entre autres, Cukierman, Webb et Neyapti (1992) ont construit des indices à partir... Lire la suite
Mémoire (2000)

L'échec du développement en afrique, une responsabilité à partager, le cas du Mali (1960-1997)

La question du développement est, depuis un demi-siècle, un problème qui s’impose à tous les pays africains y compris le Mali. Au-delà de toutes considérations idéologiques, il demeure un accord profond et inavoué sur l’urgence de régler la question du sous-développement en Afrique et dans les autres pays du Tiers-Monde. Ce travail est un examen de réflexion sur la problématique du développement en Afrique, plus particulièrement sur le cas malien. Pays du Sahel, pays sous-développé, sans ouverture la mer, le Mali en trente cinq ans d’indépendance, a connu le socialisme d’État et le populisme militaire avant de passer à la démocratie libérale. Le Mali, péniblement,cherche sa voie. Nous estimons que léchec du développement au Mali est dû à... Lire la suite
Mémoire (2000)

La Zone Monétaire Unique d'Afrique de l'Ouest est-elle optimale?

Doit-on mettre la Zone Monétaire Unique d’Afrique de l’Ouest sur pied ? Nous répondons à cette question en utilisant la méthode développée par Alesina, Barro, Tenreyro (2002) portant sur les zones monétaires optimales. Ainsi en étudiant, sur la période 1962-2000, la moyenne et l’écart type de l’inflation, le poids des échanges par rapport au PIB et les comouvements de prix et de l’output pour les treize pays de la Zone proposée, nous trouvons que la zone n’est pas optimale ; néanmoins, selon ces critères, la Gambie et le Ghana sont les meilleurs candidats pour l’UEMOA. Une analyse probit confirme les faibles chances de formation d’une monnaie commune dans la région ; la Guinée est le pays avec le plus de chances de partager une monnaie... Lire la suite

Recherche avancée