Recherche

27 résultats
Rapport de recherche

Financer la transition énergétique dans les transports


Les données scientifiques montrent qu’il est impératif de réduire l’utilisation des énergies fossiles pour que la planète demeure habitable à long terme. Au Québec, cette réduction doit surtout s’effectuer dans le secteur des transports. En effet, compte tenu de l’importance de l’hydroélectricité dans la production d’énergie au Québec, c’est principalement le transport routier qui produit les plus grandes quantités d’émissions de GES avec 35 % des émissions totales en 2012. Et cela va croissant. Cette tendance s’explique par la popularité des camions légers (fourgonnettes, camion-nettes et VUS) et par l’augmentation du nombre de camions lourds : les GES émis par les premiers ont doublé entre 1990 et 2012 alors que ceux émis par les camions... Lire la suite
Rapport de recherche

Évolution du transport routier au Québec : la crise d'un paradigme


La présente étude aurait dû être publiée en préalable au rapport portant sur la grappe de la mobilité durable1 que nous avons rendu public en février de l’an passé. Pour diverses raisons, elle est restée enfouie sous les mégaoctets de nos disques durs. Nous la publions aujourd’hui après avoir mis à jour ses nombreuses données. On trouve, dans cette étude, l’analyse historique et empirique de la crise des infrastructures routières au Québec, qui a pris toute son ampleur dans la première moitié des années 2000. Cette crise n’est pas accidentelle. Elle résulte d’une dynamique où plu-sieurs éléments ont convergé pour créer une situation inextricable. Pour bien en comprendre tous les aboutissements, elle doit être l’occasion de réfléchir sur... Lire la suite
Rapport de recherche

L'électrification du transport collectif : un pas vers l'indépendance énergétique du Québec


Malgré le mouvement de réaction conduit par les géants du pétrole, qui s’oppose farouchement aux mesures prises pour sortir d’une économie fondée sur l’énergie sale, il ne fait aucun doute à nos yeux que la prochaine révolution industrielle est déjà en marche et, qu’à plus ou moins brève échéance, toutes les économies nationales devront s’y adapter. L’ère du pétrole bon marché est terminée et avec elle la structure industrielle qui y était jusqu’à maintenant associée. Dans ce contexte, le Québec est admirablement bien doté pour construire son indépendance énergétique et se donner des infrastructures économiques adaptées aux défis du vingt-et-unième siècle. Il possède un potentiel exceptionnel d’énergies hydraulique et éolienne qui peut... Lire la suite
Rapport de recherche

Politique industrielle : stratégie pour une grappe de mobilité durable


À l’instar de la plupart des pays industrialisés, le Québec est aux prises depuis plusieurs années avec le déclin de son secteur manufacturier. Le nombre d’emplois y a considérablement reculé - on compte une perte d’environ 160 000 emplois au cours de la dernière décennie – les pertes affectant inégalement les secteurs et les différentes régions. Les divers secteurs touchant la transformation des ressources naturelles ont été particulièrement touchés, on pense en particulier au secteur des pâtes et papier ou à la métallurgie où le déclin a affecté aussi bien l’emploi que la structure économique où des secteurs, jusqu’à il y a peu considérés stratégiques, ont été sinon rayés de la carte, du moins singulièrement marginalisés. Le déclin a... Lire la suite
Rapport de recherche

Désenclavement de la Basse-Côte-Nord


L’IRÉC a pour mandat d’évaluer les conditions de faisabilité de la réalisation d’une nouvelle étude portant sur l’impact de l’ajout d’un lien routier entre Kegaska et Blanc-Sablon. Partant des résultats de l’analyse avantages-coûts déjà réalisée par la firme Roche (2003), le présent rapport pro-pose une démarche méthodologique à suivre et un cadre d’analyse à mettre en place pour évaluer les effets, sur l’ensemble de l’économie québécoise, de l’ajout d’un lien routier couvrant la Basse-Côte-Nord. Le but est de cerner les paramètres à prendre en compte et la démarche d’analyse qu’il faudra appliquer, dans une étape subséquente, à l’enquête empirique et à la collecte des données. Il s’agit donc ici de cerner les conditions de faisabilité... Lire la suite
Notes de recherche

Étude sur la comparaison du coût total de possession des véhicules à essence et électriques


Les prix et la gamme de choix des véhicules électriques (VE) sont en voie de devenir, en 2019, des arguments particulièrement encourageants pour la mise en œuvre rapide d’une transition vers une mobilité plus durable. L’arrivée, l’an dernier, de la Tesla modèle 3 a passablement bouleversé le marché des VE, obligeant les fabricants déjà présents sur ce marché à bonifier leur offre (p.ex. la Nissan LEAF avec sa nouvelle batterie de 62 kWh) ainsi que les autres fabricants à se lancer dans des programmes ambitieux d’investissement pour l’électrification de leur gamme de véhicules. Par ailleurs, comme nous l’avons montré ailleurs, l’offre de VE des grands manufacturiers sera complètement transformée d’ici le milieu de la prochaine décennie pour... Lire la suite
1 vignette
Notes d'intervention

Qui veut tuer l'émergence des véhicules électriques au Québec?


Qui, aujourd’hui, pourrait avoir l’audace de nier les méfaits du tabac sur la santé en plus d’en faire la promotion, comme le faisait sans aucune pudeur l’industrie du tabac avant que n’éclate le scandale de sa nocivité dans les années 1980 ? Et pourtant, comme pour le film du Jour de la marmotte où le protagoniste constate qu’il est condamné à revivre indéfiniment la même journée, nous revivons aujourd’hui exactement ces mêmes comportements de déni de la part de puissants lobbys pétroliers qui continuent de développer le marché pour leurs produits sans considérer leurs impacts sur le climat, sur la santé et la sécurité publiques et sans donner le moindre signe de considérer l’urgence d’agir pour en réduire les méfaits. Dans cette note... Lire la suite
2 vignettes
Notes d'intervention

Les batteries stationnaires au lithium - Une opportunité pour Hydro-Québec


Dans deux notes précédentes, nous avons exploré le potentiel québécois dans le développement de certains créneaux d’activités reliés aux véhicules électriques, dans la foulée de l’annonce du lancement d’une grappe d’innovation dans ce domaine. Reconnaissant d’emblée comme illusoire la volonté d’implanter sur le territoire du Québec des installations de fabrication de voitures électriques de grande série, nous avons plutôt opté pour les activités reliées à la production de batteries pour véhicules ainsi que pour l’industrie des équipements de transport moyen et lourd, secteur pour lequel il existe déjà un écosystème productif au Québec. Dans cette troisième note, nous allons faire valoir les avantages qu’il y aurait à développer, de façon... Lire la suite
2 vignettes
Notes d'intervention

Le marché des batteries - Des opportunités pour le transport lourd


Dans une note d’intervention précédente, nous avons présenté les premiers éléments de notre analyse des enjeux soulevés par le développement du créneau stratégique des batteries pour les véhicules électriques; nous avons également soumis quelques pistes pour en relever les défis. Nous nous penchons maintenant sur le potentiel de développement du créneau des batteries dont les produits pourraient alimenter la chaîne d’approvisionnement des éventuels fabricants de VE de l’Ontario et des États du Nord-Est. Ce créneau nous paraît plus réaliste et mieux adapté à la situation québécoise. Comme l’a maintes fois déclaré Alexandre Taillefer, il paraît illusoire de vouloir attirer au Québec une usine de voitures électriques de grandes séries,... Lire la suite
Notes d'intervention

L'électrification du transport collectif : un pas vers l'indépendance énergétique


Le Québec est admirablement bien doté pour construire son indépendance énergétique et se donner des infrastructures économiques adaptées aux défis du vingt-et-unième siècle. Il a la capacité d’accélérer la transition vers une économie durable en transformant la structure économique du Québec pour la faire reposer en très grande partie sur des énergies renouvelables. En faisant ce choix, notre société serait à même de canaliser ses dépenses énergétiques vers la construction d’une industrie nationale, tout en contribuant à faire face aux urgences climatiques. Outre ses capacités hydroélectriques, le territoire québécois a un potentiel éolien extraordinaire : le plus grand gisement éolien d’Amérique du Nord est ici même au Québec. Il... Lire la suite

Recherche avancée

Termes à rechercher:
Auteur.e:
Sujet:
Année de publication:
Types de publications: