Recherche

296 résultats
Bulletin de la retraite

Bulletin no 39 - La retraite et le dialogue social au Québec : quels lieux de concertation pour les retraités ?


Le Québec favorise-t-il le dialogue social sur la question de la retraite ? La question se pose. S’il y a des domaines socio-économiques où la participation de la société à la définition des politiques publiques est favorisée, la retraite ne semble pas en faire partie. Or, les transformations qui ont affecté le système de retraite québécois, ainsi que les personnes qui y sont directement rattachées, rendent nécessaire une réflexion de fond sur cet enjeu. L’implica-tion de groupes sociaux à la concertation et au dialogue social sur la retraite s’impose en effet plus que jamais, alors qu’une importante transition démographique est en cours. De plus, les personnes retraitées ont pâti de ce déficit de dialogue social, puisqu’elles ont été visées... Lire la suite
Fiches techniques

PhytoVan : Pour l’évaluation économique d’une infrastructure verte, le banc d’essai en phytoremédiation


Depuis 2016, le service de développement économique de la Ville de Montréal a confié à l’IRBV la mise en place d’un banc d’essai en phytoremédiation. Sous la direction de Michel Labrecque, avec la collaboration de Patrick Benoist et Cédric Frenette-Dussault, l’équipement a pour mission d’étudier les performances des plantations de végétaux pour la réhabilitation des sols contaminés. Ce sont quatre hectares de friche urbaine qui ont été transformés en espace vert où se déploie un équipement de haute technologie environnementale. Si cette infrastructure permet de mieux définir les caractéristiques scientifiques, technologiques et commerciales de la phytoremédiation, l’outil PhytoVan développé par l’IRÉC permet l’évaluation économique du... Lire la suite
Rapport de recherche

Portrait et retombées de la recherche au niveau collégial


Ce rapport dresse le portrait de la situation des Centres collégiaux de transfert technologique et de la recherche au niveau collégial. Il étudie aussi l'évolution des investissement dans ce domaine et les relations entre les CCTT et les cégeps et leurs retombées. Le rapport émet une série de recommandations visant à améliorer l'intégration et le développement de la recherche au niveau collégial. Lire la suite
Fiches techniques

La fonction publique québécoise a été décimée


Malgré ce qui peut parfois agacer dans les rapports avec la bureaucratie, un fait demeure : la fonction publique reste absolument essentielle, non seulement pour le bon fonctionnement des organisations de la sphère publique (santé, éducation, etc.), mais plus largement pour soutenir l’action publique, avec impartialité et équité, dans tous les aspects de la sphère privée où l’intérêt général exige une intervention. Elle est là pour concevoir et voir au respect des normes et des programmes qui contribuent à réguler et humaniser la société et à la rendre plus juste. Avant la Révolution tranquille, qui a permis d’ouvrir un vaste chantier en faveur de sa professionnalisation, la fonction publique était profondément marquée par les pratiques de... Lire la suite
Bulletin de la retraite

Bulletin de la retraire no 38


Le scrutin du 21 octobre 2019 entraînera l’élection de 338 députés partout au Canada, dont 78 du Québec. Les principaux partis politiques ont présenté leurs plateformes électorales, dont des propositions liées à la retraite que nous exposons ici. Les annonces faites en cours de campagne, ainsi que les déclarations d’intention n’ont pas été recensées.Le Régime volontaire d’épargne retraite et l’enjeu de la cotisation En quoi le Régime volontaire d’épargne retraite (RVER) se distingue-t-il véritablement des dispositifs préexistants, comme les REER collectifs, qui incitaient déjà les salariés à épargner pour leur retraite ? Il est légitime de se poser la question, puisque le gouvernement du Québec a défini le RVER sur la base d’une... Lire la suite
Fiches techniques

La contribution du transport de personnes aux gaz à effet de serre : Changer et varier les façons de se déplacer


Comme c’est le cas pour plusieurs pays, et en particulier en Amérique du Nord, le transport de personnes au Québec repose avant tout sur l’utilisation de la voiture en solo. En 2017, le Québec comptait à lui seul 4,7 millions de véhicules de promenades immatriculés sur son territoire. En 2016, le parc automobile, qui est formé des voitures et des camions légers, génère 17,2 millions de tonnes équivalent CO2 par année, correspondant à 21,9 % du total des émissions de gaz à effet de serre (GES) de la province. Pour réduire les émissions polluantes de ces véhicules, un coût d’immatriculation additionnel est imposé aux véhicules de forte cylindrée. Toutefois, force est de constater que ce coût additionnel ne permet pas de ralentir l’achat de... Lire la suite
Fiches techniques

La contribution du transport de marchandises aux gaz à effet de serre : L’innovation technologique pour changer la logistique


Le transport de marchandises constitue un important levier économique et stratégique pour le développement du territoire. À cet égard, plus de 149 000 camions et tracteurs routiers étaient immatriculés au Québec en 2017. Les émissions de gaz à effet de serre (GES) qui proviennent des véhicules lourds s’élevaient, en 2016, à 9,7 millions de tonnes équivalent CO2, correspondant à 12,4 % du total des émissions de GES de la province. Malgré de récentes améliorations apportées à l’efficacité énergétique des véhicules, le transport de marchandises par camions continue d’émettre des quantités importantes de polluants dans l’atmosphère, en plus d’entraîner des perturbations significatives sur différents écosystèmes. Lire la suite
Fiches techniques

La contribution de l’industrie métallurgique aux gaz à effet de serre : Le développement passe par l’innovation technologique


L’industrie métallurgique représente une part importante du secteur manufacturier québécois. Compte tenu des vastes secteurs d’activités qui lui sont reliés et de la contribution de nombreuses PME, cette industrie génère d’importantes retombées économiques sur le territoire québécois. En 2018, en prenant en compte la sidérurgie, les fonderies, la production et la transformation d’alumine, d’aluminium et de métaux non ferreux, ainsi que la fabrication de produit en acier, le produit intérieur brut de l’industrie s’élève à 4,5 G$ et génère plus de 16 000 emplois. Cependant, cette industrie demeure très énergivore et contribue de façon importante aux émissions de gaz à effet de serre (GES). Lire la suite
Fiches techniques

La contribution de l’industrie forestière aux gaz à effet de serre : La valorisation de la biomasse, une voie d’avenir


L’industrie forestière au Québec a été et demeure un important vecteur de développement économique et d’emplois. En 2018, en prenant en compte la foresterie et l’exploitation forestière, la fabrication de produits en bois, de meubles et de produits connexes, ainsi que les activités entourant les pâtes et papiers, le produit intérieur brut de l’industrie s’élève à 8,5 G$ et génère 92 000 emplois. Malgré les efforts consentis pour réduire son empreinte écologique, cette industrie continue d’émettre d’importantes quantités de gaz à effet de serre (GES). Lire la suite
Autres publications

Rapport du Jury des Prix de l'IRÉC 2018


Téléchargez ici le rapport du Jury des Prix de l'IRÉC 2018. Lire la suite

Recherche avancée

Termes à rechercher:
Auteur.e:
Sujet:
Année de publication:
Types de publications: